L’Association Roumaine des Professeurs Francophones (ARPF) est une organisation non gouvernementale, à but non lucratif, autonome et apolitique, fondée en 1990. Nommée, jusqu’en 2016, l’Association des Professeurs de Langue Française, elle est membre de la Fédération Internationale des Professeurs de Langues Française (FIPF) depuis 1991. Avec la création de filiales régionales, l’ARPF a renforcé sa base nationale, ayant aujourd’hui 25 filiales régionales, avec plus de 1 200 membres.

Selon ses statuts, l’ARPF se propose de mettre à jour les stratégies d’enseignement-apprentissage-évaluation de la langue français en stimulant l’intérêt des enseignants pour la formation continue, l’innovation didactique et la recherche scientifique et en motivant les élèves pour la connaissance de la langue et de la littérature françaises et des éléments de civilisation propres à l’espace francophone. L’Association initie et soutient des partenariats, des projets éducatifs et de communication interculturelle dans le contexte de la Francophonie et contribue à l’expansion et à l’intensification du dialogue professionnel et de la réflexion éducative entre les enseignants du réseau préuniversitaire et universitaire roumaine.

2020 est un moment important pour nous, car l’Association célèbre ses 30 ans depuis sa création. Nous sommes ravis et honorés de célébrer en même temps la FIPF, qui à son tour célèbre 50 ans depuis sa fondation. Au fil de ces années, notre Association s’est développée et a mieux défini ses objectifs, en multipliant les actions et les ambitions dans un effort de professionnalisation et de reconnaissance.

L’innovation éducative implique l’analyse des pratiques par l’engagement et la motivation personnelle, par la créativité, en conduisant à l’interrogation, à la réflexion, au questionnement, à la recherche et, en fin de compte, au changement. Les axes du plan d’action de l’Association, acteur et vecteur important de la Francophonie dans notre pays, a généré de nombreuses actions ayant un impact au niveau régional, national et international. Conformément aux axes du plan d’action, les activités prévues chaque année ont répondu aux besoins de formation de nos membres en cohérence avec les évolutions technologiques, économiques et sociales. Au niveau du premier axe du plan d’action, a été réalisé la diffusion de la langue française et de la culture francophone. Notre association a organisé et diffusé au niveau de toutes les sections régionales les compétitions et les activités proposées par les partenaires de l’ARPF (FIPF, ABPF, Azur lingua, etc.) et les filiales régionales.

Dans le deuxième axe, l’objectif était de promouvoir des approches innovantes de l’enseignement de français. Notre association a organisé des sessions de formation annuelles (« Partager pour enrichir ») à Iasi, avec la participation de spécialistes reconnus dans la didactique de la langue française et dans la vie de la communauté (environ 200 participants par an, 10 éditions). L’ARPF est chaque année partenaire du Colloque francophone, organisé par l’Université Alexandru Ioan Cuza. Tous les quatre ans, les membres de notre association participent activement au Congrès mondial des enseignants de langue Français organisé par la FIPF. De nombreux projets dans lesquels l’ARPF était partenaire ou qu’elle a initié ont contribué à la formation continue de nos membres. Une autre orientation principale de nos actions a été d’assurer une meilleure visibilité de l’ARPF dans la communauté et sur l’Internet. Un point concret à cet égard est la contribution au « Livre blanc sur l’enseignement dans le monde », Congrès mondial de Liège, 2016. Notre association a reçu le diplôme GADIF en 2015 pour sa contribution à la défense et à la promotion de la langue française en Roumanie.

De nombreuses activités et actions menées par l’ARPF visent à renforcer la visibilité des enseignants de langue Français devant les organisations politiques nationales et européennes : promotion de la collaboration avec les partenaires institutionnels (Ambassade de France en Roumanie, Institut Français Délégation générale de Wallonie Bruxelles, Ministère de l’Education nationale, inspections scolaires); finalisation du protocole de collaboration avec le Ministère de l’Education nationale; prise de position sur la réduction du nombre d’heures de français dans le programme d’études, le choix de la langue étrangère pour l’examen du baccalauréat, etc.

« Le Messenger », la revue de notre Association, est en format électronique, publiée sur notre page de la plate-forme FIPF: http://arpf-rou.fipf.org/actualite/le-messager-no-142016.